Entre filles: hygiène intime et développement durable

Hygiène féminine durable

Parce qu’il ne s’agit pas uniquement de crèmes pour le visage et de brumes à cheveux dans l’univers de la beauté, je vous parle aujourd’hui d’un sujet nouveau et important: l’hygiène intime. Je suis intéressée par tout ce qui est bio/naturel bien que tout ce que je mange ne le soit pas nécessairement, et que mes produits cosmétiques soient un vrai mélange de produits tantôt bios, tantôt grand public, tantôt luxe, pour autant, en ce qui concerne l’hygiène intime, je fais vraiment très attention à ma consommation et aux produits que j’utilise, qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable.

Vous l’aurez compris, je ne jette rien et j’ai opté pour des protections hygiéniques durables, et aujourd’hui, je vous propose un récit de mon expérience et de mon passage au green dans l’hygiène intime!

Serviettes hygiéniques lavables

Commençons avec les protections hygiéniques, pourquoi s’orienter vers du durable?

Selon Planetoscope, en moyenne, une femme utilise  de 10 000 jusqu’à 15 000 produits menstruels dans sa vie, soit tout autant de déchets, qui mettrons en moyenne 500 ans à se dégrader. Sur un plan mondial, nous arrivons donc à 45 milliards de déchets par an (l’une des industries les plus polluantes du monde), et autant vous dire qu’il est impossible de recycler ce genre de produit une fois utilisé! Au vu de ces chiffres, j’étais complètement outrée, et franchement, je n’avais pas du tout envie de continuer à produire autant de déchets, je me suis donc penchée vers les solutions alternatives plus écologiques.

Pourquoi choisir des protections hygiéniques lavables?

Avant tout, me concernant, depuis que je suis bébé j’ai une problématique avec les « couches » dites classiques, celles que l’on trouve en grande surface, qui provoquent chez moi irritations et autres désagréments sur lequel je jetterais un voile pudique afin de ne pas dégoûter mon lectorat au début même de cet article! Mes parents ont donc été habitués aux produits « de pharmacie » dès l’enfance, et dès l’apparition de mes premières règles, l’inconfort s’est répété avec les protections hygiéniques classiques, si bien qu’il m’arrivait de redouter mes règles, tant c’était synonyme d’inconfort.

Ormis ce 3615 ma vie qui vous aura probablement ennuyées, pour le reste du monde et des femmes, les serviettes hygiéniques lavables représentent de nombreux avantages sur le plan écologique:

  • Elles ont une durée de vie longue (5 à 10 ans)
  • Elles sont généralement produites (à 90% d’entre elles) dans des matières organiques (coton bio, chanvre…) et certifiées bio dans la plupart des cas
  • Elles sont recyclables
  • Elles sont lavables (bravo le veau! Tu ne l’attendais pas celle-là!): en machine ou à la main même à faible température (bon, bémol là dessus, je vous en reparlerais plus loin).
  • Elles évitent les allergies, elles sont produites dans des matières respectueuses, non blanchies au chlore et sans parfum (qu’on se le dise: le parfum et le minou sont absolument incompatibles!)

Serviettes hygiéniques lavables

J’ai donc acheté 3 types de serviettes hygiéniques lavables (dont une non présentée dans l’article, j’ai oublié de les photographier!):

  • Serviettes hygiéniques lavables Pink Daisy (2) – prix: 8,90€ pièce
  • Serviettes hygiéniques mini Imse Vimse (deux lots de 3) – prix: 14,90€ le lot de 3
  • Serviettes lavables Lulu Nature (un lot de 3, celles qui ne sont pas présentées) – prix: 19,90€ le lot de 3 (plus disponible sur Lily Nappy)

Donc un investissement « de départ » assez important pour certaines (près de 70€), mais des économies à prévoir le sur le long terme, puisque chaque année j’en avais pour près de 100€ auparavant, en un an seulement, cet investissement sera rentabilisé.

Et sinon, j’en pense quoi?

Et bien j’en suis absolument ravie! Plus de problèmes de démangeaisons, d’allergies ou autre, le confort est au rendez-vous. Pour celles qui auraient peur concernant les odeurs, je peux vous assurer qu’il n’y en a pas!

Si ma maman me rétorque que le lavable « c’est une contrainte », et que de passer au jetable « a été une révolution de confort dans la vie des ménages », je comprends, en revanche, en terme d’utilisation d’eau, c’est correct, je les fais tremper dans de l’eau savonneuse (savon de marseille ou savon sans parfum), puis je les passe en machine, sans assouplissant pour éviter les allergies. Par contre, pour la majorité, elles tâchent au bout d’un certain temps, et c’est assez compliqué de les avoir « nickel », parce qu’elles ont été pensées en blanc (en voilà une excellente idée!), il faut donc les faire tremper dès que possible après les avoir retirées pour éviter que les tâches ne partent plus. Celles de chez Lulu Nature (non présentées) sont sûrement les pires en terme de tâches!!

Pour les porter, aucun difficulté, elles se « clipsent » avec un système ingénieux aux sous-vêtements, fini les collants qui se décollent, se recollent mal voire ne se recollent plus!

En résumé, et vous l’aurez compris, je suis très satisfaite de ce passage en douceur au durable en termes de protections hygiéniques lavables.

Serviettes hygiéniques lavables

Et qu’en est-il de la coupe menstruelle?

Mais késako? Une coupe menstruelle c’est avant tout une alternative aux tampons, c’est une coupe en silicone qui, une fois insérée, permet de recueillir le sang pendant la période des règles. Elle a une durée de vie d’environ dix ans et est réutilisable. Entre chaque utilisation il faut la rincer à l’eau claire, et une fois par mois la faire tremper dans l’eau bouillante avant de la ranger. Elle peut être portée pendant douze heures de suite.

J’ai acheté la mienne sur le site Fleurcup, et j’ai pris la plus petite taille (il en existe deux: une pour les adolescentes/règles peu abondantes et l’autre pour les femmes ayant déjà accouché ou ayant des règles abondantes). Elle est vendue au prix de 14,99€ + frais de ports et arrive sous 48h en moyenne.

Pourquoi utiliser une coupe menstruelle?

  • Parce que c’est écologique, lavable et que c’est sûr, elle est en silicone naturel et hypoallergénique
  • Parce qu’elle fait un effet « ventouse » qui permet d’éviter les fuites
  • Parce qu’on la change une fois par jour et qu’elle est pratique pour les voyageuses et baroudeuses!
  • Parce qu’on ne la sent pas, elle est très souple et s’adapte à la morphologie de chacune
  • Parce qu’on en a besoin  que d’une pour 10 ans et que c’est économique!

Hygiène féminine durable

Et quid de l’utilisation?

Alors là, au début, j’étais plus que réticente, je trouvais l’idée géniale mais j’avais peur de ne pas réussir à l’insérer/ la retirer et après l’avoir acheté, il m’a fallu environ deux mois avant de me mettre à l’utiliser. Puis un jour je me suis lancée, j’ai regardé sur le site les tutos pour apprendre à l’insérer (oui, il faut la plier pour l’insérer! Il existe différentes techniques), et je me suis entraînée « hors règles » pour être prête le jour J des règles! Bref, mon vrai problème, ça aura été de la retirer, la première fois que j’ai réussi à l’insérer sans me la jouer contorsionniste , j’étais assez fière, et au moment de la retirer, j’ai paniqué! La ventouse avait bien pris, et j’avais beau tirer sur la languette, rien à faire! Au bout d’une demi heure de panique, j’ai quand même fini par aller voir mon copain pour lui réclamer son aide (…). Cette première expérience m’a un peu effrayée!

Hygiène féminine durable

Et puis, au fur et à mesure du temps, de mes essais, de techniques désormais rôdées, et bien je suis absolument ravie de ma coupe! Pour la retirer, il faut légèrement la pincer pour que l’air s’échappe et que la ventouse commence à se décoller, une fois que l’on a compris ça, c’est simple comme bonjour!

Je la place en moins d’une minute et je la retire en autant de temps, c’est absolument facile et pas douloureux, je la garde toute la journée au travail et je la nettoie en rentrant chez moi, je peux tout faire avec et je me sens complètement libre, bref, cette coupe est parfaite! Je peux la porter toute la journée, toute la nuit, sans jamais avoir de fuite, le seul risque, c’est de l’oublier!

Hygiène féminine durable

En résumé, ce passage au durable m’a été vraiment bénéfique, et pour rien au monde je ne reviendrais au jetable désormais. Ma routine est vraiment simple et je me suis habituée à ce nouveau mode de fonctionnement, plus écologique, plus économique et surtout plus sain pour mon corps!

Et vous, êtes-vous passées au durable?

Publicités

19 réflexions sur “Entre filles: hygiène intime et développement durable

  1. Coucou Miss !

    Je trouve ton article super ! ^_^

    Je supporte très mal les protections dites « classiques » et je pense que celles-ci pourraient être ma solution !

    J’ai acheté des couches lavables pour ma fille et pourquoi pas pour moi ? 😉

    Petite question : comment fais-tu pour stocker ta serviette quand tu la changes dans la journée ? A la maison on peut la faire tremper direct mais au boulot ? Tu la stockes comment ?

    Bises et très belle soirée !

    J'aime

    • C’est vrai que je pense que l’on a plus le réflexe pour les couches lavables enfant que pour les protections intimes féminines, sûrement parce que c’est plus « démocratisé » et qu’on en entend plus parler!

      Personnellement, je porte la coupe menstruelle tous les jours, les grandes serviettes sont pour la nuit quand je ne porte pas la coupe (exceptionnellement), et les plus petites je les porte en complément de la coupe ou en fin de règles, donc je peux les garder pendant ma journée de travail sans avoir nécessairement le besoin d’en changer… mais j’ai lu que certaines s’étaient fabriqué des sortes de « pochettes en plastique » un peu comme celles dans lesquelles on range les sacs pliables de courses (je sais pas si je suis claire) pour ranger leurs serviettes jusqu’au soir!

      Bisettes,
      Lola

      J'aime

  2. Puisqu’on parle intimité ici, je peux tout te dire 🙂 et je commence par : les serviettes lavables, c’est no way. Non pas que je sois une vilaine non-écolo-égoïste mais je vis déjà mes règles comme la pire contrainte au monde alors en rajouter une (de contrainte) c’est non, non, non.
    Je ne suis pas une fille pudique, ni féministe, ni rien de trop névrosé ^^ mais je trouve ça terriblement injuste que nous ayons nos règles et pas les mecs. Il y a quelques années, j’ai bossé dans une boîte où il y a avait des mecs et des nanas ménopausées : il n’y a avait pas de poubelle dans les toilettes. Soit je sortais, traversais tous les bureaux allais jusqu’à la toute petit poubelle de la cuisine, soit je gardais un tampon de 8 h du matin à 8 h du soir. C’est cette 2eme option que j’ai choisie (pas dangereux du tout, tu le noteras…). Cette expérience a fini de me traumatiser des règles (lol) et depuis plus d’un an, je prends une pilule probablement dangereuse qui réduit très considérablement mes règles : 2 jours maxi et des protèges-slip suffisent 🙂 Et le plus beau, c’est que certains mois, je n’ai pas de règles du tout !
    Je sais que ce n’est pas une solution très viable et parfois je me surprends à penser à changer de contraception pour quelque chose de moins intrusif… Le jour où je saute le cap, je pense que la cup pourrait me plaire 🙂 Mais il y a du chemin ! En tout cas félicitations à toi pour toutes ces belles initiatives, tu es vraiment une fille dans l’air du temps ❤

    J'aime

    • Oulalala effectivement, je comprends que ta problématique de règles ait pris de l’ampleur! Je dois reconnaître que je n’ai jamais songé à pilule qui allait me stopper ou me diminuer mes règles, simplement car chez moi, c’est l’effet inverse! Je m’explique: mes règles me rassurent, me rythment et même si elles me contraignent, je préfère les voir arriver! Elles ne sont pas synonyme de douleurs ou autre, juste une contrainte logistique, mais un élément naturel qui fait partie de mon quotidien.

      Beaucoup de personnes rechignent sur les serviettes lavables, ce que je comprends, en revanche, la coupe, c’est une vraie avancée technique: pas de complications, plus de déchets à jeter dans la poubelle de la cuisine au travail ;), plus de fuites et de la liberté pendant 12h, je t’assure que tu oublies carrément tes règles une fois la coupe en place! Il faut juste sauter le pas… difficile au départ même pour les plus motivées!

      Et puis courage, il ne nous reste plus que quelques décennies avant la ménopause 😉

      Bisettes,
      Lola

      J'aime

  3. Un article très intéressant ! Ca doit quand même être perturbant de passer du mode classique si je puis dire, à ce mode là ! Mais économiquement et écologiquement parlant c’est bien plus intéressant. Même si ça  » m’attire  » je ne me vois pas sauter le pas encore 🙂
    Mais j’y réfléchirais 🙂
    Bisous ma belle ❤

    J'aime

    • Je disais tout pareil que toi au début, et puis un jour, ça m’a pris! C’est effectivement perturbant au départ car on change complètement ses habitudes mais je suis très contente avec cette nouvelle routine et je ne me prends plus la tête à racheter quoique ce soit chaque mois, mon porte monnaie me remercie 😉

      Bisettes,
      Lola

      Aimé par 1 personne

  4. Article très intéressant et la coupe me parle pas mal en effet ! mais j’avoue avoir un peu du mal avec les protections hygiéniques lavables…
    En tout cas bravo à toi ! c’est vraiment bien tout ça 🙂

    J'aime

    • Je comprends, le lavable on a pas l’habitude pour ce genre de produit! C’est un peu bizarre au départ, et puis, il existe d’autres techniques, par exemple la coupe arrive beaucoup mieux à convaincre car elle n’a pas la dimension « contraignante »!

      Bisettes,
      Lola

      J'aime

  5. Je suis heureuse de lire de plus en plus d’article sur la cup et les alternatives au jetable. Pour ma part ce fut vraiment une révolution de passer à la cup et une réelle liberté. Maîtrisant la bestiole depuis plusieurs années je n’ai même pas acheter de protections lavables car je n’ai plus de fuites du tout et du coup l’argument de la contrainte « lavage » ne tient plus.
    Oui il faut être à l’aise avec son corps mais vraiment je le souhaite à chacune d’entre nous!

    J'aime

  6. Super article! J’ai bien envie de tester tout ça mais la cup me fait encore un peu peur! Pourtant beaucoup d’amies m’en ont parlée (qu’en bien!) mais j’ai peur de ne pas réussir à la retirer. (c’est bête je sais). Et pour les serviettes le fait qu’elles restent bien en place (contrairement aux classiques qui colle partout sauf à la petite culotte! 😉 ) c’est énormément tentant mais c’est pour les nettoyer… c’est autre chose!!! 😀 Ahah! 😀 Tu as raison à quand des serviettes noires (ou fonçées)? Et bah non les gars ils y rien trouvé de mieux que du blanc Vanish ! 😉

    J'aime

    • Et bien je ne te cache pas que les premiers temps, je redoutais de la mettre par peur de la retirer, et puis, j’ai pris « le coup »! Depuis, plus rien à signaler de désagréable, on en oublie même ses règles, je t’assure! Il suffit juste de foncer!
      Et puis pour les serviettes, elles se clipsent mais effectivement, si la culotte est un peu « lâche », elles peuvent avoir tendance à glisser, mais je n’ai jamais eu de fuites ou de tâches à cause des serviettes qui ont bougé, elles sont tout de même bien étudiées, rien à craindre!
      Bisettes,
      Lola

      J'aime

  7. Pingback: Petit à petit, je passe du côté bio de la force | Lola Loves Beauty

  8. Je ne connaissais pas, et vraiment merci car ton article est super ! 🙂
    Je trouve les serviettes trop chou en plus ! Tu m’as convaincue car tout est dis dans ta dernière phrase : « plus écologique, plus économique et surtout plus sain pour mon corps! ».

    J'aime

  9. Pingback: Entre filles: hygiène intime et développement durable #2 La marque PLIM | Lola Loves Beauty

  10. Pingback: Entre filles: hygiène intime et développement durable #3 La coupe Anytime | Lola Loves Beauty

Je vous invite à laisser un commentaire, un avis, un conseil ou un mot d'amour

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s