Voyage dans les cosmétiques de Catherine de Médicis avec Santa Maria Novella

Santa Maria NovellaA l’occasion d’un séjour dans ma ville préférée au monde, Florence, je suis passée par cette pharmacie antique (l’une des plus anciennes du monde!), Santa Maria Novella, fondée en 1612. Il s’agit d’une boutique/musée, qui raconte une histoire merveilleuse de Florence, des Médicis et de la naissance des tendances en terme de beauté en Italie et au delà. Le lieu est en lui-même magnifique, et raconte une histoire qui est renforcée par les senteurs et les produits tous faits en Italie, au Nord de Florence.

Chaque produit possède son histoire, de l’eau de Cologne (portée par Catherine de Médicis) au Pot Pourri, chaque produit est une petite pièce d’histoire. Il y a également un jardin dédié, qui était le lieu de production des ingrédients de l’officine/ herboristerie, dans les hauteurs de Florence, un véritable petit pèlerinage beauté/santé pour les amatrices/teurs d’histoire! C’est d’ailleurs grâce au travail de ce jardin par les Pères dominicains qui fabriquaient les essences/eau distillées et autres médicaments qui ont rendu cette pharmacie célèbre, et les produits de ce jardin sont toujours utilisés dans les procédés actuels.

Aujourd’hui, l’offre est très large, on y retrouve des produits pour le visage, le corps, les cheveux, mais également des produits pour la maison ou même pour ses animaux de compagnie!

Tous les produits sont résumés sur une carte magnifique, esprit parchemin, que l’on peut récupérer et garder (je l’avais affichée dans ma salle de bains…).

J’ai choisi deux produits assez emblématiques pour découvrir la marque:

# L’Acqua di Rose / L’eau de Roses – Santa Maria Novella

# Latte per il Corpo / Lait Corporel- Santa Maria Novella

Lire la suite

Publicités

Mes cils font du manège avec le Mascara rotatif Flormar

Je ne connaissais pas Flormar jusqu’au jour où… ma maman m’a ramené cette « chose », j’ai nommé le « mascara rotatif« !

Son but: Ne pas s’embêter à faire des mouvements pour appliquer le mascara sur les cils, il s’en charge tout seul!

Face à tant de technologie, je reste un peu perplexe, mais me prête volontiers au jeu car je suis une vraie aventurière dans l’âme.

Mascara rotatif Flormar

Déjà, bref récapitulatif de Flormar, vous ne connaissez pas? Moi non plus (j’avais juste testé une CC crème ici)! Du coup j’ai fait quelques petites recherches et me suis rendue compte qu’il s’agit d’une société italienne, type Kiko, qui est installée depuis des années en Turquie et qui est très connue pour ses vernis, elle est leader sur le marché turc et s’est étendue dans 80 pays depuis. Ma maman allant régulièrement en Espagne, c’est là bas qu’elle a dégoté ce mascara, et me l’a fait découvrir (ma maman est une bien meilleure bloggueuse que moi, je dois le reconnaître!). Elle se positionne comme une marque accessible mais cherche à proposer des produits développés dans leurs propres laboratoires en incluant de nouvelles technologies.

Lire la suite

L’Erbolario me fait voyager en Italie!

L'Erbolario Legni Fruttati

Je n’ai pas le souvenir de vous avoir partagé ma passion pour l’Italie, une passion qui est née il y a déjà quelques années, et qui s’est traduite par l’apprentissage de la langue dans un premier temps, puis des séjours culturels, puis carrément par 6 mois de vie en immersion et à l’Université à Milan, vous l’aurez compris, l’Italie et moi, c’est une grande histoire d’amour!

Je rêve de Dolce Vita, de vie familiale et de valeurs authentiques que l’on retrouve en Italie, de la générosité des Italiens, de la qualité de la vie, de la douceur et la sensualité de la langue et de la richesse du patrimoine culturel de ce pays, et parfois, je me dis que j’aurais dû naître italienne tant ce pays m’attire et me passionne! C’est simple, il a deux endroits où je me sens chez moi: à Toulouse et à Florence. Florence est une ville formidable, tellement riche, tellement belle et tellement remplie d’un charme inexplicable et d’une créativité que l’on retrouve partout, comme si l’air de l’Italie était rempli d’inspiration. Je vais m’arrêter là avant que vous fuyiez, c’était simplement pour « poser le cadre ».

Lire la suite